Le parquet est un revêtement de sol réputé pour sa facilité à s’adapter à n’importe quel style d’intérieur. Résistant avec d’impressionnantes capacités thermiques et acoustiques, il peut servir de longues années. Lorsqu’il commence à se faire vieux, il est possible de lui rendre son éclat d’antan. Retrouvez dans cet extrait quelques astuces pour rénover un parquet usé.

Apprêter les outils indispensables à la rénovation du vieux parquet

Avant toute chose, il est impératif d’identifier clairement le type de parquet auquel l’on a à faire. Pourquoi, parce qu’il est impossible de redonner vie à tous les types de parquet. Seuls les parquets en bois massif, flottant ou contrecollé peuvent être rénovés. Les parquets stratifiés ne pouvant être poncés, il est de ce fait impossible de leur redonner leur éclat d’alors à moins de les remplacer.

S’agissant des outils indispensables à la rénovation d’un vieux parquet, racetools.fr met à votre disposition tout le nécessaire. De la cire en passant par le papier de verre, la pâte à bois, l’huile, sans oublier le vitrificateur, tout est disponible.

Préparer le sol à rénover

Préparer le sol à rénover revient à le libérer de tout ce qui l’encombre. Meubles, rideaux, tableaux, accessoires de décoration, tout devra être retiré. En prélude du ponçage du parquet, il est impératif de reboucher à  l’aide de la pâte à bois tout ce qui est trous, bosses et fentes sur le parquet. Afin de garantir une finition parfaite, prenez le soin de remplacer les lames de parquet trop abîmés.

LIRE AUSSI  Où trouver des panneaux ou planches de bois ?

Place au ponçage du vieux parquet

Le but principal du ponçage est d’effacer de toutes les lames du parquet tout ce qui est vernis et peinture (ancienne finition). Sachez-le, il s’agit d’une étape très importante. Pour ce faire, vous avez le choix entre une ponceuse électrique ou du papier de verre.  

Le ponçage devant être fait avec délicatesse afin de ne pas abîmer le bois, il est recommandé de choisir l’outil qui vous semble le plus facile à prendre en main. Le papier de verre eu égard à son excellent rapport qualité-prix est l’idéal lorsque la surface à poncer n’est pas importante.

Pour les grandes étendues, la ponceuse électrique devient une nécessité. Une fois le ponçage achevé, place au nettoyage. C’est le moment de débarrasser le parquet poncé de tout ce qui est débris et poussière. Un chiffon légèrement humidifié suffira, car il est important de ne pas mouiller le bois.

Dernière étape, mise en place de la finition

Le parquet a été poncé puis nettoyé. Place à l’application de la finition. Vitrificateur, huile ou cire, vous avez le choix entre ces trois produits. Aujourd’hui, le vernis et l’huile sont les finitions les plus courantes. Le vernis par exemple est réputé pour sa grande résistance. À l’aide d’un rouleau ou d’un pinceau, il suffit d’appliquer quelques couches et le tour est joué.

Vous aurez alors un parquet bien étanche et facile à entretenir. Quant à l’huile, elle reste également une alternative intéressante. Quoique moins durable que le vernis, la finition à base d’huile reste une meilleure option comparée à la cire. Ceci étant, tâcher de bien penser au type de finition à appliquer, car il s’agit d’un choix irréversible.

LIRE AUSSI  Le bois flotté en déco

Selon que votre parquet est vitrifié, huilé ou ciré, il sera impossible de changer de type de finition plus tard à moins de remplacer le parquet.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici