Aménager une buanderie

Aménager une buanderie

 

Parce qu’il n’est pas toujours possible d’avoir une buanderie de compétition faute de place ou de budget, voici une sélection de modèles qui permettra d’adapter en fonction du nombre de mètres carrés dont on dispose.

De manière générale, il est accordé environ une dizaine de mètres carrés pour l’espace buanderie et parfois moins lorsqu’elle est intégrée dans une cuisine, une salle de bains ou même un couloir. La priorité, tout naturellement, étant d’être à proximité d’une arrivée d’eau et d’un endroit suffisamment ventilé, il est dès lors possible d’obtenir un gain de place à superposant la machine et le sèche-linge (prévoir dans ce cas, une ouverture en façade et non par le dessus des appareils).

Côté rangement, il suffit d’installer une étagère voire les multiplier sur la hauteur. Il est possible d’investir dans de jolies étagères, mais pour les bricoleurs, des planches de contreplaqué pourront très bien faire l’affaire ou même du bois de palette récupéré. Pour les porte-monnaie moins serrés, un meuble de rangement pour stocker les produits de lessive, adoucissant, eau déminéralisée, etc sera aussi fonctionnel et offrira l’avantage de garder une apparence agréable et bien rangée, à l’abri de la poussière. Néanmoins, il faut prendre en considération que les choses sont plus faciles à atteindre lorsqu’il n’y a pas de porte à ouvrir.

Un plan de travail directement posé sur le lave-linge, ou même plusieurs fixés en T lorsque l’on a un espace suffisant, permettra de bien dégager le sol pour installer l’appareil électroménager ou servir de zone de stockage pour le linge sale.

LIRE AUSSI  Du bois dans la salle de bains

 

Si l’on souhaite dissimuler le coin buanderie, plusieurs options se présentent : l’installer dans un grand placard, placer une porte coulissante, derrière un rideau. Toutefois, il est à noter que les portes ferment l’espace de lavage et donc ne permettent pas de renouveler facilement l’air – après tout, c’est une zone d’eau – il serait ainsi préférable d’utiliser des rideaux pour faire circuler l’air.

Pour entreposer  les vêtements sales : des paniers, des caisses en plastique ou en bois dotées ou non de roulettes s’avèreront très utiles.

 Un étendoir ou tout simplement une barre entre les étagères pour les vêtements qui pourront ainsi être suspendus sur des cintres permettra d’allier praticité à temps raccourci de séchage.

L’organisation doit résider en une optimisation de l’espace, mais rien n’empêche d’opter pour des accessoires tout à la fois esthétiques et pratiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *