Quel rouleau ou pinceau pour peindre sur un meuble

Pinceau ou rouleau pour peindre sur un meuble ?

1° – Quelques règles de base :

On choisit un rouleau à ses poils, la règle à retenir est simple : des poils courts car les surfaces lisses représentent l’essentiel des meubles = gain de temps, épaisseur de peinture déposée homogène.

Pour une finition parfaite dans les angles ou moulures, les châssis, les baguettes, préférez un pinceau à rechampir (ce pinceau  se présente comme une brosse ronde dont les poils sont taillés en pointe vers l’extrémité. La partie renflée du pinceau sert de réservoir à peinture ce qui permet de stocker suffisamment de peinture assurant un bon pouvoir couvrant en un passage) Pinceau à rechampir. Mais rien ne vous empêche d’utiliser un  rouleau pattes de lapin avec un manchon  très épais c’est-à-dire un mini-rouleau en fibre polyamide (diamètre 60 à 110 mm).  … cela permet d’aller peindre à l’intérieur des moulures  (gain de temps, évite les stries provoquées par une épaisseur trop importante de peinture).

2°- Choix du rouleau : Le choix d’un rouleau dépend du type de peinture (acrylique, vernis, lasure, glycéro…).

  • Peintures acryliques mates et satinées : le rouleau en mousse pourra tout à fait convenir. Sinon un rouleau à poils plus longs, en laine de mouton ou en laine synthétique ne pose pas de problème avec les peintures acryliques.
  • Peintures glycéro brillante ou satinée, vernis ou laque : le rouleau laqueur à poils courts ou demi-longs type mohair ne laisse aucune trace en particulier avec la laque.
    mousse : peintures brillantes  Rouleau laqueur

3° – Choix du pinceau :

  • Peintures glycéro : le pinceau rechampir en soie est adapté pour les produits glycéro, en soies naturelles (de porc), c’est l’idéal.
  • Peintures acryliques : les pinceaux à poils synthétiques (polyester, nylon) , sont  fortement recommandés lors de l’utilisation de peintures acryliques car ils n’absorbent pas l’eau et donc ne se déforment pas.
LIRE AUSSI  Tutoriels pour réaliser des jardinières

4°- Préparer les pinceaux : afin d’éviter de retrouver les poils du pinceau collés sur le support lorsque vous peindrez vos meubles, quelques gestes seront à réaliser. Si le pinceau est en soies naturelles rebroussez la touffe plusieurs fois à la main afin de faire tomber les poils qui parfois tiennent mal. Vous pouvez également laisser tremper durant quelques heures les pinceaux dans de l’eau avant de bien les essorer. Ensuite  brossez les poils une surface rugueuse afin d’arracher les derniers poils mal fixés. Avant usage, pensez à humidifier le pinceau avec de l’eau (peinture acrylique) ou imprégnez-le légèrement avec du white spirit (peinture glycéro). Tout surplus doit être éliminé avant de tremper le pinceau dans la peinture.

5°- Nettoyer les rouleaux : Enlevez au maximum la peinture présente sur le rouleau à l’aide d’une spatule ou l’arrière de la lame d’un couteau (côté non tranchant). Passez sous l’eau si vous avez utilisé de la peinture acrylique ou dans le white spirit pour la peinture glycéro (voir le pictogramme présent sur le côté du pot de peinture) pour supprimer le maximum de la peinture. Vous pouvez même savonner les rouleaux avant de les rincer abondamment et réitérer l’opération jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de peinture. Supprimez le maximum d’eau en essorant avec vos mains puis passez le rouleau sur un carton propre. Laissez sécher.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *